Achat immobilier : est-il possible de négocier les frais d’agence ?

Dans tous les cas, il y a lieu de parler la notion d’un frais d’agence  lorsqu’un agent immobilier à réalisé la vente d’un bien qu’il s’est chargé de procéder. Effectivement, c’est le vendeur qui s’engage à payer cette commission de vente au moment de la signature du contrat se rapportant à la transaction.

Les frais de l’agence ont été précisés à priori

Bien entendu, le montant de ce frais a été déterminé par avance et correspond, pratiquement, à un pourcentage de la valeur vénale du bien. Et, en réalité, c’est l’acquéreur qui sera en charge de verser indirectement cette somme à l’issue de la vente du fait qu’initialement, ces frais ont été bel et bien inclus dans le prix affiché lors de la publication de l’annonce de la vente immobilière. Et d’habitude, cette commission s’articule autour de 3 à 8% du prix du bien. Et dans la majorité des cas, négocier les frais d’agence suppose une stratégie bien adaptée à la situation.

Les honoraires des agences immobilières ne sont pas délimités par la loi

En principe, la marge autorisée de tels honoraires n’est pas délimitée par la loi, et il s’ensuit qu’elle reste négociable dans une certaine mesure. Au fait, chaque agence immobilière peut avoir son propre taux comme bon lui semble. D’une façon générale, il a été remarqué que les agences pratiquent un tarif plus élevé au sujet de leurs commissions par rapport à d’autres mandataires. L’explication vient surtout de l’importance des frais de structure de ces agences. A vrai dire, dans le cadre des zones moins peuplées, il se trouve que des agences font baisser le taux des frais exercés pour les rendre plus attractifs. Par contre, l’essor grandissant du marché immobilier fait grimper systématiquement le taux de la commission appliqué par les agences du secteur immobilier. En somme, des disparités significatives peuvent être décelées d’une ville à l’autre et il n’est pas rare de trouver, parfois, un agent immobilier de s’adonner à des concessions sur ses frais d’intervention. Il est ainsi du devoir de chacun des intervenants de bien comprendre l’ensemble des règles pratiquées dans ce sens.

Possibilité d’une révision à la baisse de la commission de vente

Quoi qu’il en soit, il a été constaté par endroits que les frais d’agence ont tendance à s’élever suite au développement hors pair du marché immobilier, néanmoins, ils demeurent aussi ouverts à la négociation à cause de la rude concurrence entre les agences. En fin de compte, avant l’option d’une agence, il y a lieu de faire jouer cette situation d’une parfaite concurrence pour parvenir à une négociation des frais d’agence. Ce comportement reste toujours valable dans le cas où un grand nombre de ces prestataires se sont regroupées dans l’étendue de l’arrondissement dans lequel se trouve le bien objet de la vente. Cette situation permet, à juste titre, d’aboutir à l’adoption d’un taux préférentiel auprès d’une agence beaucoup plus flexible après des échanges de vue bien placées.

Qu’est-ce qu’un séquestre dans un achat immobilier ?